Écrivain en herbe? Viens partager ta passion pour l'écriture avec nous!
 

Partagez | 
 

 L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: L'histoire sans fin   Sam 13 Mar - 10:44

Voici un petit jeu pour vous ^^
C'est l'histoire sans fin. Un membre commence par écrire une 1ère phrase, et le suivant en écrit une autre, et ainsi de suite jusqu'à avoir une belle et grande histoire à la fin ^^ Elle peut parler de n'importe quoi, il n'y a pas de sujet définis.
Je commence :
Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Nefertis
Masculin
Nombre de messages : 164
Age : 23
Localisation : Si loin du ciel !
Emploi/loisirs : L'écriture, la lecture... le piano... et... c'est tout je crois (quelques trucs anexes mais sans importances)
Humeur : Selon les nuages.
Date d'inscription : 14/01/2010

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 13 Mar - 12:41

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pierre-etoile.superforum.fr
avatar
L
Féminin
Nombre de messages : 2845
Age : 22
Localisation : quelque part entre le Japon et les Etats-Unis
Emploi/loisirs : Je n'existe pas pour écrire, j'écris pour exister
Humeur : Enfoncée jusqu'au cou dans ses maths
Date d'inscription : 16/07/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 13 Mar - 12:55

Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 13 Mar - 14:16

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager !

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Nefertis
Masculin
Nombre de messages : 164
Age : 23
Localisation : Si loin du ciel !
Emploi/loisirs : L'écriture, la lecture... le piano... et... c'est tout je crois (quelques trucs anexes mais sans importances)
Humeur : Selon les nuages.
Date d'inscription : 14/01/2010

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 13 Mar - 16:13

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir
partout et à tout saccager !
Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.pierre-etoile.superforum.fr
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 13 Mar - 19:58

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
L
Féminin
Nombre de messages : 2845
Age : 22
Localisation : quelque part entre le Japon et les Etats-Unis
Emploi/loisirs : Je n'existe pas pour écrire, j'écris pour exister
Humeur : Enfoncée jusqu'au cou dans ses maths
Date d'inscription : 16/07/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 14 Mar - 14:16

Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette.

(fallais que je la fasse celle-là)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 14 Mar - 15:58

Dommage pour toi, la belette a muté en castor XD

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L (Razz) apparut et ramassa le petit martien.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
L
Féminin
Nombre de messages : 2845
Age : 22
Localisation : quelque part entre le Japon et les Etats-Unis
Emploi/loisirs : Je n'existe pas pour écrire, j'écris pour exister
Humeur : Enfoncée jusqu'au cou dans ses maths
Date d'inscription : 16/07/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 14 Mar - 17:37

Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant)

[au fait au cas où qqn se pose la question, c'est moi qui ai rajouté les lunettes de soleil]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 20 Mar - 9:13

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L (Razz) apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château !

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
L
Féminin
Nombre de messages : 2845
Age : 22
Localisation : quelque part entre le Japon et les Etats-Unis
Emploi/loisirs : Je n'existe pas pour écrire, j'écris pour exister
Humeur : Enfoncée jusqu'au cou dans ses maths
Date d'inscription : 16/07/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Mar 23 Mar - 13:10

L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Sam 10 Avr - 12:08

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L (Razz) apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure !

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 17:14

Bon, puisque personne ne répond, je poste :

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L (Razz) apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Kranberry
Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 20
Localisation : Sur mon petit nuage personnel, très, très, très loin de la Terre...
Humeur : Grinçante...
Date d'inscription : 20/02/2010

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 17:34

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 17:36

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Kranberry
Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 20
Localisation : Sur mon petit nuage personnel, très, très, très loin de la Terre...
Humeur : Grinçante...
Date d'inscription : 20/02/2010

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 17:42

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 17:47

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien. Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol... Je courus me cacher derrière le sofa pendant que des dizaines de martiens, qui ne cessaient de se décupler, envahissaient peu à peu la maison de L en détruisant tout sur leur passage.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Kranberry
Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 20
Localisation : Sur mon petit nuage personnel, très, très, très loin de la Terre...
Humeur : Grinçante...
Date d'inscription : 20/02/2010

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 17:55

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien. Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol... Je courus me cacher derrière le sofa pendant que des dizaines de martiens, qui ne cessaient de se décupler, envahissaient peu à peu la maison de L en détruisant tout sur leur passage. Alors que les petits bonshommes verts achevaient d'en finir avec le magnifique mobilier de L, la voisine, Maria, intrigué par le vacarme que faisait la démolition, arrivait par l'allée, et n'allait pas tarder à toquer à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 18:00

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L (Razz) apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien. Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol... Je courus me cacher derrière le sofa pendant que des dizaines de martiens, qui ne cessaient de se décupler, envahissaient peu à peu la maison de L en détruisant tout sur leur passage. Alors que les petits bonshommes verts achevaient d'en finir avec le magnifique mobilier de L, la voisine, Maria, intrigué par le vacarme que faisait la démolition, arrivait par l'allée, et n'allait pas tarder à toquer à la porte. N'obtenant aucune réponse, Maria pénétra dans la maison et resta figée sur place à la vue des extraterrestres qui s'empressèrent de referme la porte et de la verrouiller afin d'éviter que d'autres voisins trop curieux ne débarquent.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
Kranberry
Féminin
Nombre de messages : 116
Age : 20
Localisation : Sur mon petit nuage personnel, très, très, très loin de la Terre...
Humeur : Grinçante...
Date d'inscription : 20/02/2010

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 18:08

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien. Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol... Je courus me cacher derrière le sofa pendant que des dizaines de martiens, qui ne cessaient de se décupler, envahissaient peu à peu la maison de L en détruisant tout sur leur passage. Alors que les petits bonshommes verts achevaient d'en finir avec le magnifique mobilier de L, la voisine, Maria, intrigué par le vacarme que faisait la démolition, arrivait par l'allée, et n'allait pas tarder à toquer à la porte. N'obtenant aucune réponse, Maria pénétra dans la maison et resta figée sur place à la vue des extraterrestres qui s'empressèrent de referme la porte et de la verrouiller afin d'éviter que d'autres voisins trop curieux ne débarquent. La vieille dame crut rêver, ou plutôt cauchemarder, elle se pinça le bras pour se réveiller, les bestioles l'imitèrent, se jetèrent sur la pauvre Maria et lui pincèrent la peau, tirant sur les rides, et découvrant l'étendue de la surface de peau que les replis dûs à l'âge cachaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Père Castor
Fondateur Papa Castor CrayonivoreUN CRAYON! À table les enfants !
Fondateur Papa Castor Crayonivore
UN CRAYON! À table les enfants ! Féminin
Nombre de messages : 5527
Age : 23
Localisation : J'aimerais être là-bas ~
Date d'inscription : 18/03/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Ven 7 Mai - 18:36

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien. Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol... Je courus me cacher derrière le sofa pendant que des dizaines de martiens, qui ne cessaient de se décupler, envahissaient peu à peu la maison de L en détruisant tout sur leur passage. Alors que les petits bonshommes verts achevaient d'en finir avec le magnifique mobilier de L, la voisine, Maria, intrigué par le vacarme que faisait la démolition, arrivait par l'allée, et n'allait pas tarder à toquer à la porte. N'obtenant aucune réponse, Maria pénétra dans la maison et resta figée sur place à la vue des extraterrestres qui s'empressèrent de referme la porte et de la verrouiller afin d'éviter que d'autres voisins trop curieux ne débarquent. La vieille dame crut rêver, ou plutôt cauchemarder, elle se pinça le bras pour se réveiller, les bestioles l'imitèrent, se jetèrent sur la pauvre Maria et lui pincèrent la peau, tirant sur les rides, et découvrant l'étendue de la surface de peau que les replis dûs à l'âge cachaient. Maria, hystérique, se mit à crier et à gesticuler dans le fol espoir de frapper une des créatures afin qu'elle la lâche.

_________________

La douleur infinie de celui qui reste,
Comme un pâle reflet de l'infini voyage
Qui attend celui qui part.
Ellana l'Envol, Pierre Bottero

Limites sans cesse repoussées
Plaisir infini
Écriture.
Ellana, Pierre Botterro

Plume céleste, c’est nous les cheffes. On va les tenir en laisse !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://resident-evil.keuf.net
avatar
L
Féminin
Nombre de messages : 2845
Age : 22
Localisation : quelque part entre le Japon et les Etats-Unis
Emploi/loisirs : Je n'existe pas pour écrire, j'écris pour exister
Humeur : Enfoncée jusqu'au cou dans ses maths
Date d'inscription : 16/07/2008

Avertissements
Avertissements:
0/0  (0/0)
Explication:
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   Dim 9 Mai - 17:20

Un jour, alors que je me promenais dans le parc, j'ai aperçue un petit martien caché dans les buissons. Je lui ai demandé pourquoi il était ici... il ne m'a pas répondu. Il n'avait sans doute pas compris, mais comme il avait l'air petit et sans défense, je le prit dans mes mains et le ramena chez moi. Arrivé à la maison, le petit martien commença à courir partout et à tout saccager ! Il cassa même mon vase de porcelaine hors de prix que j'avais ramené de Chine... Je décidai donc de le ramener là où je l'avais trouvé, au parc. Là, je vis le petit martien faire un énorme bisou à une belette. C'est à ce moment-là que L () apparut et ramassa le petit martien. Trouvant que cette chose était peut-être Kira, il la prit et la ramena chez lui, et je le suivit sans qu'il ne me voit (ou alors, il fait bien semblant). J'étais impressionné par la maison de L, il vivait dans un château ! L s'assit alors dans un fauteuil et mit le martien dans une boîte, qu'il désintégra aussitôt. Mais le martien réapparut aussitôt, sans une égratignure ! Le martien bondit hors de la boîte et commença à courir dans toute la maison comme un fou. Soudainement, il s'arrêta dans un dérapage et se mit à tourner sur lui-même tellement vite qu'il commença à s'élever dans l'air... Paniquée, j'attrapa le pistolet de L et je me mis à tirer comme un fou sur le martien. Lorsqu'une de mes balles l'effleura, la bestiole se dédoubla de nombreuses fois, et bientôt des dizaines de miniatures du martien flottent dans le salon, à quelques mètres du sol... Je courus me cacher derrière le sofa pendant que des dizaines de martiens, qui ne cessaient de se décupler, envahissaient peu à peu la maison de L en détruisant tout sur leur passage. Alors que les petits bonshommes verts achevaient d'en finir avec le magnifique mobilier de L, la voisine, Maria, intrigué par le vacarme que faisait la démolition, arrivait par l'allée, et n'allait pas tarder à toquer à la porte. N'obtenant aucune réponse, Maria pénétra dans la maison et resta figée sur place à la vue des extraterrestres qui s'empressèrent de referme la porte et de la verrouiller afin d'éviter que d'autres voisins trop curieux ne débarquent. La vieille dame crut rêver, ou plutôt cauchemarder, elle se pinça le bras pour se réveiller, les bestioles l'imitèrent, se jetèrent sur la pauvre Maria et lui pincèrent la peau, tirant sur les rides, et découvrant l'étendue de la surface de peau que les replis dûs à l'âge cachaient. Maria, hystérique, se mit à crier et à gesticuler dans le fol espoir de frapper une des créatures afin qu'elle la lâche.
Maria, L et moi, nous étions complètement affolés mais L réussit à se calmer : en effet, la colonie de Martiens sortait peu à peu des ruines qu'était devenu le château de L ; nous décidâmes donc de les suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: L'histoire sans fin   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'histoire sans fin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» [Ende, Michael] L'histoire sans fin
» Ende, Michael - L'Histoire sans fin
» L'histoire sans fin!
» [Jeu] L'histoire sans fin
» L'Histoire sans fin II: un nouveau chapitre
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
P'tite Plume :: P'tite Plume :: Blabla Divers-